Lelision

-Publicité-

Actualités

  • Imprimer le texte
  • Recommander cet article

Favoriser les haies diversifiées

Beaucoup de propriétaires ont quadrillés leur terrain de haies hermétiques, un choix de confort et de facilité mais qui n’a que peu d’intérêt au niveau écologique.

Une haie monospécifique parait la solution la plus simple : on achète 10, 20 ou 30 plants, on les plantes et on laisse pousser. Une fois adultes, on taille le tout en même temps, faisant un rectangle bien vert.

Deux problèmes majeurs sont à noter dans ce genre de haie : une biodiversité pauvre mais surtout, un risque de contamination très fort. En effet, il suffira généralement qu’un arbre ou arbuste tombe malade pour que toute la lignée attrape la même maladie, condamnant votre mur végétal à plus ou moins brève échéance. Arrivé à ce stade, vous reste 3 solutions : refaire la même erreur au risque d’en arriver à la même conclusion, construire un portail ou un mur inesthétique mais n’ayant aucun entretien à faire, ou réaliser une haie diversifiée.

Personnellement, je vous déconseille tant le mur que la haie monospécifique, cette dernière pouvant tomber malade et ne donnant que peu de biodiversité, le mur ou le grillage vont forcément employer du béton ou d’autres matériaux intemporel, c’est à dire qu’une fois mis en place, il le sera le restant de vos jours et certainement le restant des jours de votre descendance. Bien sûr, il est toujours possible de le dégager à coup de burin et de marteau, mais le sol mettra encore plusieurs années avant de s’en remettre.

La solution idéale est la haie diversifiée. Qu’est-ce donc ? C’est le même principe qu’une haie monospécifique, c’est à dire qu’on va y planter des arbres ou arbustes, mais qu’au lieu de ne planter qu’une seule espèce, on va en planter plusieurs, se complétant.
Quels sont les avantages ? Ils sont nombreux :

- La haie diversifiée est décorative toute l’année. Un choix de végétaux adaptés permet de jouer sur les couleurs, les dates de floraison, les parfums, les feuillages, le port des arbustes…
- Elles diminuent les attaques parasitaires : champignons, insectes, bactéries, virus… La haie de conifères est susceptible d’être touchée et de disparaitre dans sa totalité. La haie diversifiée reconstitue des conditions d’habitat naturel et de fait, grâce aux équilibres écologiques en place, est moins soumise aux attaques parasitaires. Certains végétaux de haie, tels que le charme, le noisetier et la viorne-tin, attirent particulièrement les auxiliaires permettant de lutter contre les attaques de pucerons.
- Elles augmentent la diversité naturelle : en multipliant les espèces végétales (notamment les espèces mellifères ou fructifères), elles favorisent la venue et le maintien d’insectes, d’oiseaux, etc.
- À la plantation, elles sont d’un cout équivalent voire inférieur : contrairement aux conifères devant être plantés soit en conteneur, soit en motte, les végétaux des haies composées peuvent être vendus « en racines nues », en motte ou encore en conteneurs. La forme de vente « racines nues » est moins chère.
- Elles ne sont pas plus coûteuses d’entretien

Je rajouterais que le renouvellement se fait selon vos désirs. Une fois un arbre ou arbuste dépérit, à vous de décider si vous allez le remplacer par une même espèce, par une autre espèce ou ne pas le remplacer du tout. Contrairement à un mur ou à une haie classique, vous rester décideur de la composition de votre mur végétal.

Vous n’êtes pas concerné parce que vous n’avez pas de terrain, pas de maison ou pas de haie ? Détrompez vous. Vous connaissez forcément dans votre entourage des personnes disposant de haie monospécifique. A vous de leur faire connaître la haie diversifiée en transférant ce sujet.
Et si vous ne disposez pas de leur adresse mail, pas de panique. J’ai réalisé un tract pour faire connaître les haies diversifiées au plus grand nombre, ne vous reste plus qu’à imprimer (sur papier recyclé si possible) et à glisser dans la boîte aux lettres de vos voisins pour faire connaître cette initiative au plus grand nombre. A nous de jouer !

Note : au printemps, il est interdit de couper ses haies pour éviter de détruire des nids d’oiseaux (qui sont protégés), n’oubliez pas.

Votez :
Date de rédaction : 6 avril 2014
Dernière modification : 13 avril 2014

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?