Lelision

-Publicité-

Actualités

  • Imprimer le texte
  • Recommander cet article

Gazon tondu, buissons taillés... Le fantasme du milieu ouvert

Les milieux ouverts. Les fameux milieux ouverts, le fantasme de l’humanité, qui aime tant ces milieux qu’il va ravager tout les autres pour les transformer en milieux ouverts.

Un milieu ouvert, c’est quoi ? Pour faire simple, c’est l’opposé de la forêt, milieu fermé par excellence. Une pelouse, un terrain vague, un champs nu, sont des milieux ouverts.
Le milieu ouvert est rassurant : il permet d’y planter ce qu’on veux, il permet de voir loin, il permet de contrôler les pousses ; il permet de faire ce qu’on veut, finalement.

Et c’est bien pourquoi l’humanité adore les milieux ouverts. En fait, elle les aime tant qu’on a tendance à tout raser pour privilégier ces milieux. Même vous. Si si ! Regardez autour de vous. Les jardins, les terrains vagues, les terrains communaux, les bords des routes, et bien plus encore. Tout les ans, on rase tout, pour "contrôler" les pousses. Si ça pousse trop haut, on angoisse, alors, on coupe. Et à ras, si possible. Regardez donc. En hiver, c’est le désert végétal. Les pelouses sont tondues à ras. Les arbres soigneusement élagués. Toutes les plantes non désirées sont coupées. Le jardin et les champs sont labourés. Ça ressemble plus à des déserts qu’à des milieux ouverts, tant qu’on coupe au maximum.

Et on justifie nos actes par tout un tas de raison : pour préserver l’arbre, pour lui permettre de mieux pousser par la suite, pour faire reposer la terre, pour faire propre... Oui, "faire propre", c’est souvent le terme utilisé pour cautionner sa destruction. On rase tout, on détruit, on tue : c’est "faire propre".
Mais tout ces prétextes ne sont que des excuses pour tenter de justifier nos actes. En réalité, on rase tout parce qu’on n’aime pas la nature, si ce n’est celle que l’on choisit. On aime uniquement ce qu’on plante, et uniquement si ça pousse comme on le désire. Tout le reste : on supprime.
Peu nous importe les relations écologiques, les écosystèmes, l’environnement, tout simplement.

Arrivé en automne, vu que tout a trop pousser à notre goût, profitant de cette saison ou les végétaux vont arrêter de croitre durant l’hiver, on élague, on coupe, on tond et cerise sur le gâteau, on ramasse les feuilles. C’est pas assez propre, si on les laisse trainer. L’humus, les abris pour la faune, la protection contre les éléments, le terreau, les collemboles ? Tout ça, ça ne vous dit rien, et finalement, ça ne vous intéresse pas. C’est vrai, c’est tellement plus propre, une pelouse tondue et une haie rachitique. Et au moins comme ça, votre esprit pourra entièrement se consacrer à des choses plus essentielles, comme votre tablette ou votre télé...

Votez :
Date de rédaction : 15 janvier 2017

Commentaires


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?