Lelision

-Publicité-

Encyclopédie

  • Imprimer le texte
  • Recommander cet article

Grande prêle (grande queue-de-cheval) (Equisetum telmateia)


Espèce de plante qui pousse dans les bosquets et fourrés humides, certaines prairies humides, dans les fossés, au bord des sources et des ruisseaux ombragés, et même, plus anecdotiquement, sur les crans des falaises littorales calcaires. Elle est notamment présente dans certains types de mégaphorbiaies en situation diverse sur des sols argileux ou limoneux, plutôt alcalins, humides, assez riches en nutriments ou en calcaire, en compagnie de l’épilobe hérissé, du roseau commun, du liseron des haies, de l’eupatoire chanvrine, la grande ortie, la reine-des-prés et les autres plantes typiques des mégaphorbiaies.

Description

Elle mesure jusqu’à 2 mètres. Cette plante présente deux types de tiges : les tiges fertiles et les tiges stériles. Dans les deux cas, les feuilles sont réduites à des simples collerettes situées au niveau des nœuds des tiges et rameaux, sous forme d’une courte gaine dentée. Chez cette espèce, cette gaine porte de 20 à 30 dents, de couleur sombre (voir photo ci-contre).

Les tiges stériles sont épaisses et creuses en leur centre. Elles présentent de 20 à 40 fines côtes longitudinales à leur surface. Elles portent des verticilles de rameaux au niveau de ses nœuds, verticilles qui se forment en dessous des collerettes de feuilles.

Les tiges fertiles ne sont jamais ramifiées et ne présentent donc pas de verticilles de rameaux. Elles portent un gros épi terminal, de forme oblongue, allongée. Constitué de sporangiophores (structure portant des sporanges) disposés en verticille et pédonculés, ils produisent des spores vertes.


Votez :
Date de rédaction : 12 août 2017

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?