Lelision

-Publicité-

Actualités

  • Imprimer le texte
  • Recommander cet article

L’horreur du printemps et de l’été

C’est un classique. Tout les étés, c’est la même chose, et ça commence dès le printemps. Pire : toutes les semaines. Allons, ne faites pas semblant de ne pas savoir : je veux bien sûr parler des tondeuses à gazon.

Ahhhhh, le bonheur d’être réveillé à 8 heures du matin par le voisin à la retraite qui a décidé que son gazon était trop haut et qu’il faisait le temps idéal pour le couper. Mais en dehors du dérangement personnel, il y a bien pire : le fait même de tondre la pelouse.
En premier lieu, demandé donc aux gens s’ils apprécient cette corvée. C’est long, c’est ennuyeux, c’est difficile, ça coûte de l’argent (essence), et ça prend un temps dingue, puisque cela prendra plus d’une heure facilement : il y a au moins la tonde, puis le nettoyage, très fastidieux. Bref, ils le font plus par obligation que par plaisir.

Par obligation ? Mais qui les y oblige ? Eux-mêmes. Car, étant de fins techniciens doublés d’un sens esthétique hors norme, nous sommes constamment en quête de la beauté. Attention, pas de la vraie beauté, mais bel et bien de la beauté fabriquée de toutes pièce dans nos petits têtes, vous savez, le truc bien carré, bien rangé, ou tout paraît ordonné.
Et le gazon, ma petite dame, ça doit être beau, à défaut d’être utile. Car, entre vous et moi, quel est l’utilité du gazon, mis à part l’aspect esthétique ? Nous ne marchons quasiment jamais dedans, puisqu’on va le piétiner et le rendre moins propre ; on utilise systématiquement un chemin réalisé par nos soins, en dalles généralement. Cette obsession, heureusement, ne va généralement pas jusqu’à la "perfection" d’un terrain de foot, mais on y tend : et c’est ainsi que tout les ans, des milliers de kilomètres sont parcourus en tondeuse toutes les semaines, ou toutes les 2 semaines pour les moins pointilleux, sans oublier les milliers litres d’eau qui seront utilisés pour éviter au gazon de roussir l’été.

Et là, nous entrons de plein pied dans l’absurde : pourquoi le gazon se dessèche, l’été ? A cause de la chaleur, bien sûr. Mais pourquoi ? Parce que nous tondons le gazon. Car, petit scoop pour certains, les végétaux ont la capacité d’absorber l’humidité, c’est pourquoi les forêts sont toujours plus humides que le reste ; allez vous y promener quelques jours après des grosses pluies, vous y serez surpris d’y découvrir des flaques d’eau, alors même qu’en ville et ailleurs, l’eau s’est évaporé et s’est infiltrée depuis bien longtemps.
Et donc, plus votre gazon est court, moins il retient d’eau, plus vous devrez l’arroser, vous donnant un double travail totalement inutile. Notre obsession à avoir un joli gazon est donc la principale raison d’un surplus de travail et un gaspillage des ressources ; sans tondre le gazon, moins d’essence à gaspiller, moins d’eau à gaspiller, et un gain de temps notable.

Et en dehors de l’absurdité de notre démarche, nous réalisons, toutes les semaines, un massacre soigneusement planifié : nous tuons des centaines d’insectes et dérivés, qui avaient colonisés votre herbe, et qui égayait à coup sur votre demeure, puisque les insectes attiraient des oiseaux et toute une biodiversité.

Et tout cela pour quoi ? Pour rien, juste pour votre seul plaisir. Alors, certes, il y a des exceptions, que je ne vais pas nier : si vous avez des enfants, par exemple, il est évident que tondre la pelouse va réduire les risques qu’ils marchent pieds nus sur une abeille, par exemple. Et là encore, il suffirait de leur inculquer de regarder ou ils marchent...
Toujours est-il que ces parterres de gazon sont parfaitement ridicules et inadaptés en tout. Laissez plutôt pousser votre gazon pour en faire un lieu de vie intéressant à découvrir, ou vous pourrez observer à loisir bon nombre d’insectes dont vous ne soupçonniez même pas l’existence.

Votez :
Date de rédaction : 12 avril 2014
Dernière modification : 28 juin 2014

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?